Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNE PSY ... CAUSE

UNE PSY ... CAUSE

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!


Juste un mauvais moment à passer ... Disponible !

Publié par Marie-José Sibille sur 24 Janvier 2017, 10:41am

"Juste un mauvais moment à passer ... " est enfin disponible. Vous pouvez cliquer sur le bouton "Acheter", le commander sur une autre librairie en ligne comme Ombres Blanches ou Décitre, ou aller le commander chez votre libraire favori. 
Sur Oloron vous le trouverez à la librairie l'Escapade:  https://librairie-escapade.com
Et bientôt j'espère sur Pau, quand j'aurais le temps de m'occuper de ça ...
Merci de vos commentaires quand vous l'aurez lu, sur Amazon ou autres, et/ou directement sur mon blog. 
Un dernier commentaire reçu, très encourageant, merci du fond du coeur : 
" J’ai lu les 3 premières nouvelles, et j’ai accroché à fond chaque fois. C’est super bien écrit. Je trouve aussi vraiment intéressant les « après-coup ». J’espère que ça va faire un tabac parce que c’est nouveau comme process, non ? Je vais le lire en entier d’abord, mais je sais déjà que je pourrais l’offrir ou le conseiller ".

La petite fille de la nouvelle " Le pied dans l'engrenage ", dessinée par Liane Langenbach.

La petite fille de la nouvelle " Le pied dans l'engrenage ", dessinée par Liane Langenbach.

Commenter cet article

anne 22/02/2017 08:22

c'était" juste un mauvais moment à passer", rien que le titre dit déjà beaucoup et je m'attends au pire et le pire est là sous mes yeux comme dans un film..ça m'a fait penser au world trade center à ces images qui tournent en boucle, et qui pour moi irréel ( c'est pas possible) ces avions qui te transpercent le ventre et là meme sensation, je lis ton livre le ventre noué..génial, l'idée des histoires avec les après-coup..ça permet de souffler et de se dire qu'il y a des liens possible...le cadre est là, les personnages sont là, rééls, et j'ai souri dans la description des adultes, on pourrait croire à une caricature, mais non, mais non "ça existe"( les parents de Bastien, les gouvernantes, les parents de Jeanne)...! l'ambiance est glauque, on sent la "chose" arriver...le fracas, le chaos, le trou noir ..j' ai vécu au rythme de la victime au rythme des mots et des métaphores..c'est plein d'émotion, de sensibilité, ton humour est juste, les mots sont justes! et je retrouve ton regard bienveillant de femme engagée et de quelqu'un qui a "du en entendre des Histoires"...je ne lis jamais ce genre de romans, les actu, le quotidien comportent leur lot de noirceur et c'est suffisant mais là j'avoue tu as réussi à m'embarquer. et puis il y a toujours l'espoir, comme tu le dis à la fin de ton livre..et moi j'y crois aussi, en tant que travailleuse familiale, que quelque chose de bon, de meilleur, de mieux-être arrive....Merci et Bravo à toi et à Liane pour ces magnifiques illustrations..je vais faire circuler ..

Marie-José Sibille 22/02/2017 18:54

Merci Anne pour ce magnifique commentaire qui montre la profondeur de ton empathie que tu peux maintenant vivre aussi dans ton travail.

Locret 26/01/2017 14:39

Ouf ! c'était juste un mauvais moment à passer... j'ai tout lu. Je ne lis jamais de polars. C'est noir. Et du noir c'est vrai que dans notre vie et notre société il y en a à broyer. On a tous notre dose, plus ou moins digérée. Les personnages m'ont bluffée, captivée. Presque du court métrage : plus vrais que réels parfois comme la Saignosse. J'ai pleuré, surtout au dernier, poignant. Peut-être parce qu'il me rappelait une jeune de Mission Locale que j'ai suivie..
J'aime beaucoup les illustrations de Liane, aussi. Je trouve très intéressant les "après-coups", j'aurais peut-être eu besoin parfois d'un débriefing un peu plus long en plus des renvois aux liens (je n'ai pas tout été voir, mais Céline, Happymovie, ..) Merci pour ce soutien de thérapeute et cet invitation à l'accompagnement.
A quand le livre de toutes les résiliences possibles, les petits trucs et astuces pour s'en sortir dans la vie, être heureux de chaque jour, et trouver chacun dans son rôle de vie le moyen d'être le meilleur acteur pour la jouer ? 'Dénoncer ce qui va bien' au fond, pour passer comme j'ai bien cru comprendre, de 'la survie, à l'identité, à l'appartenance'.
Merci Marie-José et bravo. J'ai aimé aussi l'interview radio "Adopter sa famille"..

Marie-José Sibille 26/01/2017 15:23

Merci pour ce commentaire détaillé.
Comme je compte reprendre le concept dans un an ou deux sur les violences faites aux femmes, je retiens de détailler plus les après-coups. MAIS, j'ai en projet de tous les reprendre dans le blog en les détaillant et approfondissant justement.
Et oui, pour le livre directement positif, ça viendra, mais pas simplement en pensée positive, qui élude trop souvent la souffrance et le conflit dans une sorte de béatitude "New Age" qui ne me convient pas, mais en vrai résilience, intégrant la difficulté tragique et passionnante d'être au monde, avec d'autres êtres au monde, oui.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents