Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNE PSY ... CAUSE

UNE PSY ... CAUSE

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!


La Pleine Lune illumine les ombres

Publié par Marie-José Sibille sur 9 Février 2017, 19:34pm

Catégories : #Le quotidien c'est pas banal

La Pleine Lune illumine les ombres

 

Demain, la Pleine Lune de février va illuminer le ciel et faire scintiller la neige sur les Pyrénées. 

Demain, l’éclipse de lune va en intensifier les effets déjà puissants. 

Pour celles et ceux qui habitent dans la Nature, entendez comme le cri des chouettes est plus clair, plus puissant, plus impératif, entendez comme il vous invite à mettre le nez dehors et à tourner le regard vers le ciel.

On peut se demander comment des hommes qui reconnaissent l’influence, pour certains même l’omnipotence, de l’environnement socio-culturel sur le développement personnel et le déroulement d’une vie, comment ces mêmes hommes dénient toute influence possible aux cycles naturels, à commencer par le cycle de la Lune ou celui des saisons, celui de notre climat de vie ou celui du mois de notre naissance par exemple. 

Une des réponses paraît évidente : ils ont si durement conquis la raison qu’ils ne veulent pas régresser à l’état d’hommes primitifs, et encore moins à celui de « bonne femme » confite de croyances et de superstitions, celle dans les jupes desquelles ils ont peut-être grandi … Et il y a ces femmes aussi, souffrant du même rationalisme, mais encore plus féroces que les hommes, car ayant dû en plus conquérir leur place en renonçant définitivement à les porter, ces jupes …

Et pourtant. Rationalisme n’est pas raison. Et encore moins intelligence et complexité.

Une nuit de Pleine Lune, il y a fort longtemps de cela - peut-être une de ces nuit de Sabbat de sorcières, en pleine Inquisition, une nuit où j’ai pu échapper au bûcher pour vous raconter cette histoire - cette nuit-là donc, j’ai pris un coup de lune, et j’ai pu sentir ses effets enivrants pendant bien des jours. Le tissu bleu nuit que j’avais avec moi avait complètement déteint au petit matin. 

J’ai dit récemment à quel point la littérature noire permet de sortir les ombres en pleine lumière, de dire ce que l’on préfère cacher ou ignorer pour éviter l’impuissance. 

La Pleine Lune aussi illumine les ombres. La Pleine Lune aussi peut nous écraser sous son poids de mystère.

Elle pousse dehors ce qui reste d’habitude inconscient : les rêves, les sensations profondes, les émotions retenues, les secrets cachés. 

Mais aussi les fous et les criminels, les vampires et les loups garous qui, en plus d’être de vrais troubles du comportement, voire d’authentiques pathologies organiques rarissimes, nous parlent de ces mondes ancestraux qu’il nous effraie tant d’évoquer en pleine nuit et que nous oublions très vite le jour venu. 

Elle pousse dehors aussi les bébés, qui sortent en hurlant de la nuit supposée paisible et nourricière du ventre maternel. 

Mais aussi le pouvoir des femmes, sommé de rester la plupart du temps dans l’ombre de celui des hommes si elles refusent de leur ressembler et de se plier à leurs règles. 

Alors oui, elle est difficilement acceptable dans notre monde hypermatérialiste cette Pleine Lune et ses pouvoirs secrets. 

Mais dites-moi, au moment où vous prendra l’obscurité profonde qu’on appelle la mort, préférez-vous l’avoir comme complice ou comme ennemie, cette Lune ronde et pleine ?

 

Presque Pleine Lune du 9 février ...

Presque Pleine Lune du 9 février ...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents