Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNE PSY ... CAUSE

UNE PSY ... CAUSE

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!


ON A TOUS MAUVAIS GENRE ... ! Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

Publié par Marie-José Sibille sur 17 Mai 2017, 14:16pm

Catégories : #Cette société - c'est la notre !, #On peut choisir sa famille

ON A TOUS MAUVAIS GENRE ... !

Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie ...

 

... Et le sexisme, le racisme, la longueur de la jupe et l'ourlet du pantalon, les diagnostics réducteurs et enfermants, les stéréotypes, ...

On a tous mauvais genre !

Depuis que j'existe j'ai l'impression de devoir régulièrement décoller et nettoyer au vinaigre les étiquettes plus ou moins adaptées, plus ou moins jugeantes, plus ou moins agressives que nous avons tous pris l'habitude de nous coller dessus depuis le plus jeune âge. Elles m'ont toujours arrachée la peau, comme les sparadraps détestés de l'enfance.  

Les dernières en date ? Femme ... de plus de 50 ans ... Psychothérapeute ... Conférencière ... écrit des livres très sérieux sur le lien familial ... Vous voyez déjà se dessiner une image stéréotypée, où le sourire bienveillant et les lunettes n'empêchent pas, voire justifient, la litanie de conseils, les jugements à l'emporte-pièce et la soif de pouvoir de celle qui sait ... Ça se complique heureusement très vite ! ... pas de bureau ... chalet au fond de la forêt ... fait des stages bizarres dans la nature ... croit à l'intelligence des émotions et du corps ... Parle des étoiles et des phases de la lune ... ? D'autres stéréotypes prennent alors la relève. A-t-elle entendu les anges ? Communique-t-elle directement avec les Elfes des bois ? Et c'est quoi ce chaudron devant son local ?  Mais ils ne tiennent pas trop longtemps car : Ecrit des nouvelles noires ... mais aime aussi jeter des couleurs sur du papier blanc ... famille multicolore ... écoféministe convaincue ... Et puis au moment où je me sens cernée de toutes part : couple qui dure depuis des décennies, n'a aucune envie que ça change et aime beaucoup être une femme avec un homme, habite une maison dans la prairie avec aujourd'hui deux chiens, deux ânes et une chatte  ... Et me voici recasée dans les stéréotypes (presque) rassurants. Mais qui sait au fond ... on ne sait pas trop d'où elle vient ... Comme d'ailleurs 99,99% de nos concitoyens ... 

Bon j'arrête là, je pense que vous avez compris le message ... Cette conscience ne m'empêche d'ailleurs pas toujours, de manière assez consternante, de tomber moi-même dans le panneau de l'étiquetage sauvage ...

Certaines de ces étiquettes peuvent paraître rassurantes, contenantes, ne pas irriter le bas de la nuque ou le haut des fesses. Certaines peuvent même être revendiquées car, signées d'une marque, elles montrent l'appartenance à une élite supposée. Certaines peuvent se dire incontournables, car supposées représenter une compétence ou une valeur. Toutes n'en restent pas moins des étiquettes. Les étiquettes, c'est formidable pour différencier les confitures et mettre la date de la récolte de haricots verts, avant de bien ranger chaque bocal à sa place sur l'étagère, à la bonne hauteur surtout. C'est aussi très bien pour tout ce qui s'achète et se vend, pour comparer les prix et les origines, car là c'est important de ne pas prendre les haricots verts du Kenya ou les asperges de Chine quand on habite dans les Landes.

Mais jusqu'à preuve du contraire les hommes, les femmes, et les autres aussi, les êtres humains, et même tout simplement les êtres sensibles, ne se vendent ni ne s'achètent, et n'ont pas vocation à être alignés sur les étagères de la pièce, la petite sombre au fond à droite de la cuisine. 

Je ne sais pas pourquoi certains sont rassurés par les étiquettes, et d'autres, c'est mon cas, les trouvent au contraire effrayantes. Je vous promets de creuser le sujet dans un autre article.

En attendant chers autres humains, faites l'amour avec qui et comme vous voulez, y compris avec personne, tant que cela ne nuit pas. Innocence signifie "ne pas nuire". Ce dont je vous parle n'a rien à voir avec l'érotisme même le plus torride, mais avec le respect de son corps et de celui de l'autre. Primum non nocere disait Esculape, ce médecin antique qui ne connaissait pas le mediator, l'épisiotomie à la chaîne et l'ablation des organes sexuels supposés en trop chez certains petits bébés, et n'avait sûrement  aucune idée que cela allait exister un jour ... mais peut-être une intuition ... née d'autres expériences.

Définissez-vous aussi comme vous voulez tant qu'à faire, en ce qui me concerne je me sens comme la légion étrangère sur ce sujet (et uniquement sur celui-là !). Ce qui est important ce n'est pas ce que vous présentez comme carte d'identité, ce qui est important ce n'est pas votre histoire, peut-être encore plus compliquée que la mienne, peut-être au contraire lisse et transparente au point que l'on y cherche désespérément l'ombre au fond des tiroirs ou sous la couette ? Non. Ce qui est important c'est ce que nous partageons, ici et maintenant, de profondeur, d'empathie, et de solidarité transformatrice.  

C'est notre grand besoin.

La femme homme arc-en ciel.

La femme homme arc-en ciel.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents