Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNE PSY ... CAUSE

UNE PSY ... CAUSE

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!


Quelle heure est-il Madame Persil ? DEJA TROP TARD MADAME PLACARD !

Publié par Marie-José SIBILLE sur 29 Octobre 2012, 18:12pm

Catégories : #Le quotidien - c'est pas banal ...

Quelle est cette heure que nous avons gagnée le week-end dernier avant de la reperdre au Printemps prochain ?

Les enfants la détestent, car ils n’y comprennent rien.

Les jeunes s’en foutent par définition, et la détestent par définition : elle est le produit abstrait d’un monde qui vampirise leur image et leur énergie mais ne leur donne aucune place.

Les adultes la détestent car ils doivent faire semblant de la comprendre, voire de la justifier pour de sacro-saintes raisons économiques, alors qu’ils n’y comprennent rien.

Les nourrissons la détestent sans le savoir, et les vieillards sans y pouvoir quoi que ce soit, car elle dérègle les besoins fondamentaux, le sommeil, le manger, et le système immunitaire.

Ainsi va le temps bizarre de la montre, capable de rajouter une vingt-cinquième heure, ou d’en escamoter une autre, sans changer quoi que ce soit à notre temps de vie.

Peut-être alors une occasion de s’interroger sur le temps qui passe ?

Etre vieux : se noyer dans le passé, et ne plus pouvoir s’imaginer de futur autre que la mort.

Etre jeune : fuir à tous prix le passé, et s’imaginer sans cesse un avenir glorieux.

Etre vivant : se souvenir de l’instant présent, imaginer le temps qui passe ; se souvenir pour s’incarner et partager, imaginer pour donner du sens et de la densité.

Réinventer le passé, nous le faisons sans cesse, se souvenir du futur, car nous en portons déjà la graine. C’est quelque chose que de sentir le temps couler fluide et dense à l’intérieur de soi comme une eau lourde, chargée d’énergie vitale ; comme une eau profonde chargée du pouvoir de l’oubli ; comme une eau vive porteuse d’une conscience libérée du tic-tac de la pendule. Arrêter une goutte de ce temps qui s’écoule, parfois comme un ruisseau tranquille, parfois comme un fleuve en crue, parfois comme un torrent qui hoquète, parfois comme un tsunami destructeur, arrêter une goutte et la regarder glisser au creux de sa main. Juste avant que le fleuve n’atteigne l’océan.  

Alors elle peut paraître ridicule cette petite heure perdue ou gagnée, décrétée par quelques messieurs sérieux devant leurs colonnes de chiffres. Ridicule, sauf si elle arrive à stopper notre course un instant, pour réfléchir au temps qui passe, pour sentir le temps qui s’écoule, pour aimer le temps partagé.

horloge-originale.jpg

Commenter cet article

Joël Col 22/01/2014 08:13

AutoÉdition Méguila

présente

les ouvrages de

Joël COL

. Entre Galilée et l’Église : la Bible.
. Un témoin absent du procès parle.
. Bible et Science. Création ou évolution ? Quelques réflexions.
. Quelle heure est-il ? ou Regard sur la Société.

En vente en librairies : FNAC, DECITRE
En ligne : PRICEMINISTER, AMAZON
ou chez l’auteur
Distribués par Société Française du Livre
Pour toute correspondance, écrire à :
Joël COL
autoedition.meguila@wanadoo.fr
Consulter : Joël Col Facebook


Condamnation de Galilée
. Entre Galilée et l’Église : la Bible
. Un témoin absent du procès parle

En écrivant son premier ouvrage ENTRE GALILÉE ET L’ÉGLISE : LA BIBLE, l’auteur a mis en évidence, au moyen d’une étude sémantique approfondie, que les découvertes scientifiques de Galilée – soleil ne tournant pas autour de la terre - étaient en parfait accord avec les Textes Originaux de la Bible, mais en désaccord avec leurs traductions.
Cette réalité, qu’on ne saurait placer sous le boisseau, fait des Textes hébreux et grecs un témoin et défenseur de Galilée de premier plan.
Absents du procès du savant, ils ont fait dire à Spicace, l’un des personnages de ce second livre quelque peu romancé, que « les absents n’ont pas toujours tort.»

Ce dialogue montrera que l’Homme se complaît, comme par le passé, à rester dans ses traditions et à rejeter la Vérité. Mais, cette Vérité, ne finit-elle pas toujours par triompher ?


Bible et Science. Création ou évolution ?
Quelques réflexions

Chapitres
1. Introduction : Création ou évolution ?
2. Créationnistes, évolutionnistes, ou querelle entre religieux et non religieux
3. L’évolutionnisme : Lamarck et Darwin
4. Les girafes
5. L’homme n’a pu se grandir
6. Canins et bovins
7. L’homme descendrait du singe !
8. Et Dieu cria…
9. Les jours de la création de la Genèse
10. Vénus et les autres planètes
11. L’écriture
12. Conclusion


Quelle heure est-il ? ou Regard sur la Société.

Combien de fois ne posons-nous pas la question « Quelle heure est-il » : à la maison, au bureau, à la ville, à la campagne ?

Notre vie est ponctuée par l’heure : il est l’heure de se lever, il est l’heure de se coucher, de prendre l’avion, le train. Il faut être présent à tel ou tel rendez-vous.

Notre vie nous impose d’être à l’heure et nos yeux se fixent sur la pendulette ou l’horloge du beffroi.

C’est ainsi qu’agités nous vivons. Et le temps passe…

Si, avec beaucoup d’attention, nous vivons à « l’heure du jour », nous sommes moins disposés à scruter « l’heure de notre temps » et moins encore enclins à vivre selon « l’heure de notre vie ».

Mais quelle heure est-il aujourd’hui ?


Chaque chrétien devrait se sentir concerné par les sujets traités.
À votre disposition pour répondre à toute question concernant ces ouvrages d’importance.
Bien amicalement,

Joël Col.

Book in preparation :
What time is it ? or Looking at society.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents