Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

UNE PSY ... CAUSE

UNE PSY ... CAUSE

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!


Les Grands Parrains: une belle association pour un beau projet

Les Grands Parrains

 

Cette association, créée en 1998, a pour objectif de donner à des enfants privés de leurs grands-parents, la possibilité d’instaurer une relation affective et durable avec des personnes désireuses de se comporter avec eux comme des grands-parents de cœur.

En effet, la vie actuelle accentue pour certains l’isolement et la solitude : éloignement de la famille pour raisons professionnelles, absences des grands-parents du fait de deuil ou de ruptures, etc…

C’est afin de palier à cette absence que « Grands Parrains » a désiré permettre la construction d’un lien privilégié entre un enfant et un adulte, selon un principe que l’on peut qualifier de « parrainage ».

Chacun, Grands Parrains et famille de l’enfant, sait à quoi il s’engage.

On peut ainsi retenir que :

v  L’enfant est au centre de la relation ; tout ce qui est fait doit l’être en priorité pour son bien

v  Le consentement personnel de chacun est indispensable. Un grand-parrainage ne peut se concevoir valablement qu’avec ce consentement, après information et préparation de chacun : parents, grands-parrains et enfants en fonction de leur âge

v  La relation ainsi que le déroulement du grand-parrainage reste sous la responsabilité des parents ; c’est la confiance et la concertation entre parents et grands-parrains qui en feront toute la richesse

v  Sortir de l’isolement où ils se trouvent parfois est un avantage immense dont peuvent bénéficier les séniors qui se lancent dans le grand-parrainage. Ils font des projets, la joie est toujours présente…

 

Pour devenir grand-parrain ou petit-filleul :

v  On dépose une demande auprès du siège ou du correspondant local de l’association.

Pour les Pyrénées Atlantiques : michelej.dubois@free.fr

v  Un dossier, transmis par l’association, doit comporter des informations sur la situation de la famille de l’enfant ou des grands-parrains, les motivations. Les futurs grands-parrains doivent notamment justifier de leur moralité et de leur aptitude physique et mentale à recevoir un petit filleul

v  Une mise en relation par la « commission de grands-parrainages » sera proposée aux parents et futurs grands-parrains

v  Une première rencontre a lieu à l’initiative des demandeurs. Des contacts périodiques permettent de faire le point, de suivre le développement du grand-parrainage et, lorsque des ajustements sont nécessaires, de conseiller parents et grands-parrains.

 

Pour en savoir plus, on peut consulter le site

                                                           www.grandsparrains.fr

 


 

 

 Témoignages d’une maman de filleule et d’une grand-marraine sur le département :

 

La marraine :

Je m'appelle Sylvie ,j'ai 50 ans et je vis seule à la campagne.Mon désir était de parrainée un enfant assez petit pour que sur du long terme s'installe une relation affectueuse entre nous deux en lien également avec les parents.

J'ai rencontré Ludivine,agée de 4 ans, et sa maman ,après un contact téléphonique au restaurant avec son grand frère et sa grande soeur;Le papa de Ludivine ne vivant pas au domicile mais étant d'accord pour cette rencontre.

La rencontre s'est bien déroulée et nous avons convenu de prendre le temps pour que la relation s'installe peu à peu (vistes 1/2 journée puis 1journée ...)Au bout d'environ 2mois Ludivine est venue dormir à la maison (un we /mois).La relation avec Lulu est très agréable,elle m'appelle Marraine et nous faisons plein de jeux et calins durant le we

Ludinine fait maintenant partie de ma famille et c'est vraiment ma filleul de coeuret j'ai aussi de très bonnes relations avec sa mamn et ses frères et soeurs

C'est une histoire qui j'espère durera aussi longtemeps que Ludivine en aura envie !!

 

Maman de Ludivine :

 

Je m'appelle Séverine j'ai 37 ans et 3 enfants. pour des raisons professionnelles je me suis installée à Pau loin de toute famille. Je trouvais que ma fille Ludivine semblait bien seule et que notre relation devenait trop exclusive. J'en ai parlé à une de mes amie qui m'a orienté vers cette association. Aprés un moment de reflexion ou je me suis rappelée les moments inoubliables que j'ai passé avec mes grands parents..Aucun doute, il fallait que ma fille connaisse ces mêmes joies..

Nous avons rencontré Sylvie et toute la famille a été séduite...Le contact fut immédiat avec Ludivine.Aprés une période d'adaptation, Ludivine passe des week-end en sa compagnie. Des moments en tête à tête qui lui forge de vrais souvenirs d'enfants. Je comprends qu'il soit difficile de confier son enfant à quelqu'un d'autre mais voir le sourire de Ludivine et sa joie lorsque je lui annonce qu"elle va chez sa marraine est la preuve que le jour où j'ai contacté Michele, j'ai fait un trés beau cadeau à ma fille.

 

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents